En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

FRANCO-SUISSE 2016

La 33ème édition de la rencontre tandem franco-suisse, organisée par le GSHV, groupe sportif des handicapés de la vue de Lausanne avec le concours des tandémistes du canton du Jura, a eu lieu les 9, 10 et 11 septembre 2016. Nous étions accueillis à l’auberge de jeunesse du Bémont, un petit village de 320 habitants situé à 990 mètres d’altitude dans les Franches-Montagnes, l’un des 3 districts du Jura.

37 tandems ont participé à cette belle aventure. Parmi les tandémistes, 31 handicapés visuels, aveugles ou malvoyants.

Côté Français, le Jura est bien représenté avec 11 tandémistes. Il y a aussi des tandémistes du Beaujolais, de Belfort, de Grenoble et de l’Isère, de la Loire et de Savoie.

Côté Suisse, les tandémistes appartiennent au GSHV de Lausanne, à Taupenivo de Genève, au TGN, tandem et gymnastique pour handicapés de la vue de Neuchâtel, et au GTF, groupe des tandems de Fribourg… Il y a en outre les tandémistes du canton du Jura qui ne sont pas constitués en club.

Nous sommes arrivés vendredi en fin d’après-midi avec le minibus de l’Amicale Laïque Lédonienne (ALL) pour être à pied d’œuvre dès le lendemain matin. Ce sont les retrouvailles des "vieux de la vieille" et la découverte de nouveaux visages. Dix super-bénévoles sont sur le pont pour assurer l’accueil et le service du repas, parmi lesquels Laurianne et Quentin, enfants de Jean-Claude et Nicole Bobillier, les référents locaux de l’organisation.

Samedi 10 septembre, un parcours de 75 kilomètres avec un dénivelé de 1034 mètres nous est proposé. Avant le départ, briefing de Jean-Claude Bobillier : nous sommes invités à rouler en groupe. Tout au long du parcours, des membres de l’Union philanthropique sont postés aux carrefours dangereux pour assurer la sécurité et donner des coups de main lors des ravitaillements.

Quelques minutes après le départ, nous croisons des chevaux en liberté. La file indienne des tandémistes est accompagnée par une harde de chevaux au galop. Mais la magie de ce moment est rompue car les chevaux, apeurés, renversent trois tandems. Un pilote suisse, Jean-Philippe, blessé à l’épaule, est pris en charge par les secours et sera opéré à l’hôpital cantonal.

Les petites routes des Franches-Montagnes nous emmènent jusqu’à Souboz. Puis, c’est une descente de 7 km vers Moutier. Les descendeurs se font plaisir : Ghislaine et son pilote David atteignent la vitesse de 89,7 km/heure. Le regroupement organisé à Moutier permet de donner les consignes pour franchir en sécurité les gorges de la Birse et atteindre Court pour le pique-nique.

L’après-midi, une longue ascension nous ramène vers le plateau. Le ravitaillement à Bellelay est installé dans le magnifique domaine de la maison de la tête de moine.

La matinée du dimanche 11 septembre offre au groupe une nouvelle balade de 42 kilomètres avec 434 mètres de dénivelé en passant par Saignelégier, Les Breuleux et Le Noirmont...

Après la douche, c’est le repas de clôture : pour l’occasion, Antoine, l’Assurancetourix de la Franco-Suisse, nous livre un joli poème écrit pour l’occasion :

(…)

Sur les chemins des deux pays,

Pour encourager les vélos,

Il suffit d’un tout petit mot,

Du refrain d’un arbre qui rit

Sous un ciel Lapis-Lazuli

(…)

Cette trente-troisième édition de la Franco-Suisse, un vrai bonheur partagé sous le soleil dans le cadre idyllique des Franches-Montagnes !

Bruno Mercier,

membre de la section tandem

de l’Association Valentin Haüy du Jura et Antoine Muller du groupe tandem fribourgeois



 

Visites

 86543 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

 
 
Vous êtes ici :   Accueil » 33e franco-suis par Bruno Mercier et Antoine Muller